Troubles musculosquelettiques dans le secteur de la santé humaine et de l’action sociale

par | 4 Avr 2022 | VEILLE QVCT | 0 commentaires

« Les analyses et propos présentés dans cet articles n’engagent que son auteur. »

VEILLE : SANTÉ – REGLEMENTATION

DOMAINE : HUMAIN – ORGANISATION 

MOTS CLÉS : TMS – SANTÉ

DATE : 1 mars 2022

AUTEUR(S) : SANTÉ PUBLIQUE FRANCE

LIEN : SANTÉ PUBLIQUE FRANCE

RÉSUMÉ  :

La période de pandémie et la tension sur les effectifs a impacté défavorablement le secteur de la Santé. La charge de travail et la pression quotidienne ont eu tendance à augmenter et pèse sur la santé au travail des salariés, notamment ceux en directement en charge des patients. Pour ces raisosn, Santé publique France a fait réaliser une étude auprès de plus de 2900 salariés, publiée en mars 2022 , sur l’exposition des salariés du secteur de la santé humaine et de l’action sociale aux risques de développer des troubles musculosquelettiques.

Celle ci montre un certain nombre de résultats, dont on peut déjà extraire les plus siginicatifs : tout d’abord une disparité de résultats et d’exposition en fonction des secteurs, mais néanmoins on observe une prépondérance des risque biomécaniques de lombalgie par rapport aux chiffres moyens des salariés français. 

L’article est le suivant :

Le secteur de la santé humaine et de l’action sociale (SHAS), qui recouvre l’ensemble des activités pour la santé humaine, de l’hébergement social et médico-social et de l’action sociale sans hébergement, est particulièrement touché par les troubles musculosquelettiques (TMS). Ils représentent plus de 90 % des maladies professionnelles déclarées dans ce secteur, et jusqu’à 96 % dans le sous-secteur de l’action sociale sans hébergement.

Quels sont les résultats clés de l’étude et que montrent-ils ? 

    • Les salariés de l’ensemble du secteur de la SHAS (2927 salariés interrogés) étaient plus exposés aux contraintes biomécaniques et psychosociales que les salariés des autres secteurs.

… lien vers l’article 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

Article récent

La grande démission est-elle arrivée en France ?

En observant les dernières statistiques, nous constatons que le taux de démission est en hausse sans pour autant apparaitre exceptionnel. Cependant, le taux de démission observé depuis 2008 serait-il impacté si nous prenions en compte le nombre de ruptures conventionnelles ?
Le taux de départ volontaire le plus haut se situait au début du trimestre 2008 avec un total de 510.000 démissions, dont 400.000 pour des contrats à durée indéterminée.
La question d’une grande démission à la française fait débat actuellement dans l’hexagone en référence à la situation du marché du travail américain de 2021 où la première vague de la crise sanitaire a donné lieu à une avalanche de départs volontaires pour un bon nombre de salariés américains. La raison ? La recherche d’un nouvel emploi mieux rémunéré ou différent, ou encore tout simplement quitter le marché du travail pour d’autres motifs.

Evaluation de l’immunité dans un bilan santé RAICE

Si on se réfère à l’Encyclopédie Universelle, le terme « immunologie » vient d’« Immunis » qui désignait l’exemption de charges, d’impôts chez les Romains.
Les bactériologistes du XIX siècle ont ainsi caractérisé la protection (biologique) contre les infections comme réaction immunitaire.
Les progrès des pionniers français de l’immunologie à la fin du XIX siècle ont permis de mieux caractériser les phénomènes d’anaphylaxie c’est-à-dire de réaction d’un organisme à une substance étrangère.
En a découlé la notion de Soi, du Vivant, et les mécanismes de défense du Soi.

Physiologie des troubles musculo-squelettiques (TMS) – Partie 2/2

Dans notre article précédent, nous avons vu que les TMS dans le monde du travail, proviennent notamment de mauvaises postures au cours d’un effort physique important ou d’une posture prolongée, de gestes répétitifs, d’un équilibre instable.
Ces maux étant d’origines multifactorielles, un seul élément de solution ne sera donc pas suffisant, il faut multiplier les actions.

Le sommeil colonne vertébrale de votre existence

Le sommeil est une fraction temporelle importante de l’existence ,7h à 8h par jour environ qui jusqu’à récemment a été négligé par les professionnels de Santé et les dormeurs eux-mêmes. Il fait partie des fonctions vitales de l’organisme comme la respiration, la digestion ou l’immunité. Bien dormir semblait « naturel » et le désagrément lié aux insomnies était considéré comme banal. Le mauvais dormeur sollicitait son médecin pour l’obtention de la pilule magique, narcoleptique qui lui effaçait l’insomnie répétée lui empoisonnant l’existence.

Bilan Santé RAICE : Passer d’un état de patient à un état d’acteur de sa vie

Passer d’un état de patient à un état d’acteur de sa vie, c’est parfois se faire aider par un passeur. Toute personne peut bénéficier de l’entretien RAICE. Il en est ainsi des personnes souffrantes, leur permettant d’exprimer leur plainte, ou un problème à résoudre. C’est un moment privilégié, un moment pour eux ! et que pour eux !

Il peut s’agir d’un patient en voie de convalescence qui a besoin d’un RELAI, après avoir été soigné, par de multiples intervenants soignants, d’une maladie toujours invalidante à quelque degré que ce soit. Cette maladie qui se chronicisant à un impact sur son corps, son esprit, ses équilibres, ses relations à l’autre et des conséquences sociales individuelles et collectives : Directement envers sa famille, et ses proches, dans son milieu de travail où absentéisme et démotivation le relégueront encore plus hors du monde.

Physiologie des troubles musculo-squelettiques (TMS) – Partie 1/2

Dans le monde du travail, ces troubles proviennent, notamment, de mauvaises postures au cours d’un effort physique important ou d’une posture prolongée, de gestes répétitifs, d’un équilibre instable. On les distingue des RPS, risques psycho-sociaux, qui sont les risques encourus face à une défaillance psychique, perte du contrôle de soi ou de ses émotions, manque de concentration et fatigue.
Quelles sont les éléments, dans le corps humain, impliqués dans ces troubles ?

Psychomotricité et confiance en soi

L’espace est une notion ayant plusieurs sens en fonction de la discipline et du contexte (l’espace géographique, l’espace en astronomie, l’espace psychique en psychologie…). 

Communément, l’espace est un lieu approximativement défini où peut se situer quelque chose. La notion de temps y est souvent rattachée (espace-temps)

En psychomotricité, la notion d’espace fait écho à la conscience que l’individu possède de son environnement et comment il s’y organise.
Être en mesure de se représenter et de concevoir l’espace est une compétence qui découle de l’expérience du corps, point de départ de la psychomotricité :

Protocole RAICE : Les piliers pour maintenir une immunité performante

Bien comprendre son système immunitaire pour mieux agir :
L’immunité est un des systèmes biologiques les plus abouti pour défendre notre organisme contre les agressions externes et internes de notre existence. Ses grandes fonctions sont la préservation et la protection du « SOI ».

Aujourd’hui avec la réapparition des grandes pandémies infectieuses, une immunité consolidée est devenue l’espoir et le souci de toute la population mondiale. Mais chacun en a une interprétation différente : Immunité pour l’individu, immunité pour une population dite immunité collective ? Quelle est la relation entre les deux, et en quoi suis-je concerné ?

De nombreux sites et ouvrages sont disponibles pour comprendre les mécanismes biologiques, et je ne reviendrai pas trop sur la biologie fine de l’immunisation mais sur la façon dont on peut faire au mieux pour maintenir et augmenter ses DEFENSES naturelles aux défis actuels du Covid.

Addiction et sommeil : des interactions bidirectionnelles

Aujourd’hui le manque de sommeil devient une problématique majeure dans notre civilisation.
En effet, nos modes de vie sollicitant et effervescent mettent de plus en plus à mal la qualité et la durée de notre sommeil. Pourtant le sommeil est un facteur régénérateur d’énergie parmi les 3 grandes sources dont dispose l’organisme d’un point de vue biologique (respiration, sommeil, alimentation), s’en priver d’une ou en partie aura inévitablement des conséquences sur notre santé globale. La qualité et la quantité de sommeil sont des facteurs faisant partie d’un ensemble de déterminants de la santé.
Le sommeil joue un rôle dans la protection de notre état de santé, de bien-être et d’équilibre. A défaut, les troubles du sommeil entraînent des conséquences sur le physique et le psychique de l’organisme. Par constat scientifique, les personnes concernées par ces troubles du sommeil ont une facilité à développer des tendances addictives, soit stimulantes, soit hypnotiques sans pour autant avoir la conscience des effets délétères de ce type de comportement.

Sens – Utilité – Travail – Santé globale

La valorisation du capital humain, le développement des compétences et des relations humaines sont indispensables à la réussite de chacun. Ils ont placé la communication au centre des préoccupations de ces 3 espaces professionnels devenus incontournables désormais.

De leur côté, la santé et la santé au travail font cause commune et elles deviennent parties prenantes dans l’amélioration des relations interpersonnelles et interprofessionnelles.

Ainsi, des mots émergent comme sens, utilité, travail, bien-être. Quelles relations intimes les animent ?

Pour mieux comprendre leur corrélation, ouvrons les portes de la linguiste en apportant une définition claire de ces termes employés. Quels comportements, quelles attitudes expriment-ils ?

Soyons curieux (1) et traquons ces mots pour leur faire exprimer vraiment ce dont ils sont porteurs afin qu’ils livrent à tout acteur de sa vie et à tout manager engagé la dynamique qui les assemble ou les désunit.