Ile de France : Bilan qualité de l’air 2021

par | 8 Avr 2022 | VEILLE QVCT | 0 commentaires

« Les analyses et propos présentés dans cet articles n’engagent que son auteur. »

VEILLE : SANTÉ – BIEN COMMUN – QUALITÉ DE VIE – ENVIRONNEMENT

DOMAINE : VIVANT – TERRE – SOCIETE

MOTS CLÉS : QUALITE – AIR – ILE DE FRANCE – PARIS

DATE : 5 avril 2022

AUTEUR(S) : AIRPARIF

LIEN : AIRPARIF

RÉSUMÉ OU EXTRAIT DE L’ARTICLE :

En 2021, la qualité de l’air continue d’être améliorée en Île-de-France, dans la poursuite des tendances observées ces dernières années. Néanmoins, 60 000 Franciliens sont toujours exposés à des concentrations dépassant la valeur limite réglementaire française et européenne pour le dioxyde d’azote (NO2), le long des grands axes de circulation de l’agglomération parisienne.  

Les concentrations en dioxyde d’azote et en particules (PM10 et PM2.5) observées en 2021 sont en baisse par rapport à celles de 2019 et des années précédentes. En effet, 2021 s’inscrit dans la baisse tendancielle des émissions du secteur résidentiel et du trafic routier couplée à des conditions météorologiques dispersives avec des températures globalement clémentes en période hivernale. Sur dix ans, les concentrations de particules ont baissé en moyenne de 35% pour les PM10 et de 40% pour les PM2,5ainsi que 30% concernant le dioxyde d’azote.

Par rapport à 2020, année très particulière du fait des mesures de restrictions sanitaires et de confinement prises contre la pandémie de coronavirus, les niveaux en NO2, PM10 et PM2.5 ont légèrement augmenté en 2021.

Les concentrations d’ozone sont en légère baisse par rapport à 2019 et 2020, une situation inhabituelle essentiellement liée à des conditions météorologiques peu favorables à la formation d’ozone, dans un contexte d’une augmentation tendancielle de la concentration de ce polluant depuis plusieurs années en Île-de-France (25% de hausse moyenne sur 10 ans) comme dans la majeure partie de l’hémisphère nord.

Plusieurs dépassements des valeurs limites réglementaires

Toutefois, la valeur limite réglementaire française et européenne pour le dioxyde d’azote (NO2) est toujours dépassée le long des axes routiers majeurs. Ce dépassement est constaté le long des axes les plus fréquentés (Boulevard Périphérique, Autoroute A1, …) et concerne 60 000 habitants d’Île-de-France. En comparaison, en 2019, 500 000 Franciliens étaient exposés à un dépassement de ces valeurs limites pour le dioxyde d’azote. Pour les particules PM10, un dépassement de la valeur limite est encore relevé pour moins d’un millier d’habitants.

Les valeurs limites réglementaires françaises sont respectées concernant les autres polluants réglementés notamment les particules fines PM2.5. Concernant l’ozone, seul polluant réglementé pour lequel les tendances annuelles ne présentent pas d’amélioration, il n’existe pas de valeur limite dans la réglementation. Concernant les épisodes de pollution, 11 ont été constatés en 2021, dont 10 dus à un dépassement des seuils d’information réglementaires pour les particules PM10 et un à cause de l’ozone, pendant la période estivale, soit le nombre de journées de dépassement le plus bas depuis dix ans.

COMPLEMENT D’INFORMATION :

Bilan 2021 Qualité de l’air Ile de France

Téléchargement : https://www.airparif.asso.fr/sites/default/files/pdf/BilanQA_IDF_2021.pdf

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

Article récent

Pourquoi 10 ans de recherche ? RAICE, un outil unique.

Le bilan RAICE bien-être et performance est une action dynamique, un jeu éducatif associé à un questionnaire :

Que signifie être curieux, et quels en sont les avantages pour un individu et son environnement ?

Être curieux signifie avoir un désir naturel de connaître, de comprendre et d’explorer le monde qui nous entoure. C’est une qualité qui pousse les individus à poser des questions, à chercher des réponses, à remettre en question les connaissances existantes et à être ouverts aux nouvelles expériences. La curiosité peut se manifester dans de nombreux domaines de la vie, que ce soit dans l’apprentissage, la créativité, la résolution de problèmes ou même dans les relations sociales.

Qu’est ce qu’est la psychologie positive ?

La psychologie positive est une branche de la psychologie qui se concentre sur l’étude et la promotion du bien-être mental, des émotions positives, des forces personnelles et des aspects positifs de la vie humaine. Contrairement à certaines approches de la psychologie qui se concentrent sur la résolution des problèmes et le traitement des troubles mentaux, la psychologie positive met l’accent sur le développement des forces individuelles, telles que le bonheur, l’optimisme, la gratitude et la résilience

Quelles relations existent entre bien-être et performance ?

Le lien entre le bien-être et la performance est complexe et multidimensionnel, et il peut varier en fonction de divers facteurs individuels, contextuels et organisationnels. Voici quelques relations clés entre le bien-être et la performance

Quelles relations existent entre le biais de l’action, l’impatience, l’impulsivité, le stress ?

Le biais de l’action, l’impatience, l’impulsivité et le stress sont tous des concepts interconnectés qui peuvent influencer le comportement humain de différentes manières. Voici quelques relations entre ces concepts

Quelle fonction joue la psychomotricité dans le monde du travail ?

La psychomotricité joue un rôle important dans le monde du travail, notamment dans les domaines où la coordination motrice, la perception sensorielle et la cognition sont nécessaires. Voici quelques-uns des aspects où la psychomotricité peut être pertinente dans le contexte professionnel :

Pourquoi, en règle générale, un individu attend d’être malade pour réagir au lieu d’agir en amont ?

Pour encourager les comportements préventifs, il est important de promouvoir l’éducation en matière de santé, de rendre les soins de santé préventifs accessibles et abordables, et de favoriser un changement de mentalité qui valorise la santé et le bien-être à long terme.

Entretenir des relations positives avec ses proches, quels en sont les bénéfices tant pour l’individu que pour son environnement ?

En résumé, entretenir des relations positives avec ses proches apporte de nombreux avantages à la fois pour l’individu, en termes de bien-être émotionnel, de confiance en soi et de santé, et pour son environnement, en favorisant la cohésion sociale, la résolution constructive des conflits et la transmission de valeurs positives.

Quels sont les avantages psychosociaux de se sentir, pour un individu, en sérénité financière ?

La sérénité financière peut contribuer de manière significative au bien-être psychosocial d’un individu en réduisant le stress, en renforçant l’estime de soi, en améliorant les relations sociales, en offrant plus de liberté et de flexibilité, et en réduisant l’anxiété liée à l’avenir.