Être exposé à la pollution atmosphérique augmenterait le risque d’avoir de moins bonnes performances cognitives

par | 6 Avr 2022 | VEILLE QVCT | 0 commentaires

« Les analyses et propos présentés dans cet articles n’engagent que son auteur. »

VEILLE : SANTÉ – BIEN-ÊTRE – QUALITÉ DE VIE – ENVIRONNEMENT

DOMAINE : HUMAIN – MANAGEMENT – SOCIÉTÉ

MOTS CLÉS : POLLUTION – PERFORMANCE – COGNITIVE

DATE : 10 mars 2022

AUTEUR(S) : INSERM

LIEN : INSERM

RÉSUMÉ OU EXTRAIT DE L’ARTICLE :

40 % des cas de démences pourraient être évités ou retardés en agissant sur des facteurs modifiables, facteurs au sein desquels figure la pollution de l’air.

Pour les participants les plus exposés, les chercheurs ont constaté une différence allant de 1 à près de 5 % du score des performances cognitives par rapport aux participants moins exposés.

Pollution atmosphérique : évaluations quantitatives d’impact sur la santé – EQIS

AUTEUR(S) : SANTÉ PUBLIQUE FRANCE

LIEN : SANTÉ PUBLIQUE FRANCE

RÉSUMÉ OU EXTRAIT DE L’ARTICLE :

40 000 décès par an et près de 8 mois d’espérance de vie perdus en lien avec l’exposition aux particules fines

… Afin d’actualiser les estimations publiées en 2016 qui portaient sur la période 2007-2008, Santé publique France a réévalué le fardeau que représente la pollution atmosphérique sur la mortalité annuelle en France métropolitaine pour la période 2016-2019. Il ressort de cette réévaluation que chaque année près de 40 000 décès seraient attribuables à une exposition des personnes âgées de 30 ans et plus aux particules fines (PM2,5). Ainsi l’exposition à la pollution de l’air ambiant représente en moyenne pour les personnes âgées de 30 ans et plus une perte d’espérance de vie de près de 8 mois pour les PM2,5.

La pollution de l’air ambiant demeure ainsi un facteur de risque pour la santé en France bien que l’EQIS 2016-2019 suggère une tendance à la baisse de la mortalité en lien avec la pollution de l’air ambiant (7% de la mortalité totale de la population française attribuable à une exposition aux PM2,5 versus 9 % sur la période 2007-2008)…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

Article récent

Renforcer le sentiment d’appartenance en entreprise

Renforcer le sentiment d’appartenance en entreprise est crucial pour favoriser la motivation, la satisfaction et la productivité des employés. Voici quelques stratégies que les entreprises peuvent mettre en œuvre pour renforcer ce sentiment d’appartenance :

L’importance d’une bonne communication interne dans la santé des salariés

La santé des salariés est un aspect crucial de la gestion des ressources humaines au sein d’une entreprise. Une communication interne efficace joue un rôle important dans la promotion de la santé des salariés. Voici quelques points à considérer en lien avec la santé des salariés et la communication interne :

Une bonne capacité respiratoire est essentielle pour la santé physique, mentale et sociale

Une bonne capacité respiratoire est essentielle pour la santé physique, mentale et sociale. Voici quelques-uns des bienfaits associés à une respiration efficace :

RSE et cohésion d’équipe en entreprise

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) et la cohésion d’équipe sont deux concepts qui, bien que distincts, peuvent être interconnectés et se renforcer mutuellement au sein d’une organisation. La RSE englobe les pratiques commerciales éthiques et durables qui prennent en compte l’impact social et environnemental des activités d’une entreprise. La cohésion d’équipe, quant à elle, se réfère à la force et à l’harmonie au sein d’un groupe de collaborateurs.

Alimentation et santé mentale

L’alimentation joue un rôle crucial dans la santé mentale. Les choix alimentaires peuvent influencer directement le fonctionnement du cerveau et avoir un impact sur des aspects tels que l’humeur, la concentration, le niveau d’énergie et même le risque de développer des troubles mentaux. Voici quelques points à considérer sur la relation entre l’alimentation et la santé mentale :

Salariés et mal être au travail

Les salariés peuvent éprouver un mal-être au travail pour diverses raisons, et ces sentiments peuvent avoir des conséquences néfastes sur leur bien-être général, leur productivité et même leur santé mentale. Voici quelques facteurs qui peuvent contribuer au mal-être des salariés :

Quel lien entre performance et RSE

La performance d’une entreprise ne se mesure pas seulement à ses résultats financiers, mais aussi à sa responsabilité sociale. La responsabilité sociale des entreprises (RSE) englobe les actions qu’une entreprise prend pour contribuer au bien-être de la société, que ce soit sur le plan environnemental, social ou éthique.

Vélo et travail

Faire du vélo pour se rendre au travail présente de nombreux avantages, tant sur le plan financier que sur le plan environnemental et de la santé. C’est une option de transport efficace et durable qui peut améliorer votre qualité de vie tout en contribuant à la protection de la planète.

L’impact des besoins vitaux et sociaux sur le management

Les besoins vitaux et sociaux ont un impact significatif sur la gestion des personnes au sein d’une organisation. Les gestionnaires, les dirigeants et les responsables des ressources humaines doivent tenir compte de ces besoins pour créer un environnement de travail positif, favoriser la motivation des employés et renforcer les relations professionnelles. Voici comment ces besoins influencent le management :

Expérience, connaissance et savoir

L’expérience est à la base de la connaissance, la connaissance englobe une gamme plus large d’informations et de compétences, et les savoirs sont des éléments spécifiques de la connaissance. Ces concepts sont interdépendants et contribuent à la forger la compréhension d’une personne et à sa capacité à interagir avec le monde qui l’entoure.