Physiologie des troubles musculo-squelettiques (TMS) –  Partie 2/2

Physiologie des troubles musculo-squelettiques (TMS) – Partie 2/2

Dans notre article précédent, nous avons vu que les TMS dans le monde du travail, proviennent notamment de mauvaises postures au cours d’un effort physique important ou d’une posture prolongée, de gestes répétitifs, d’un équilibre instable.
Ces maux étant d’origines multifactorielles, un seul élément de solution ne sera donc pas suffisant, il faut multiplier les actions.

Le sommeil colonne vertébrale de votre existence

Le sommeil colonne vertébrale de votre existence

Le sommeil est une fraction temporelle importante de l’existence ,7h à 8h par jour environ qui jusqu’à récemment a été négligé par les professionnels de Santé et les dormeurs eux-mêmes. Il fait partie des fonctions vitales de l’organisme comme la respiration, la digestion ou l’immunité. Bien dormir semblait « naturel » et le désagrément lié aux insomnies était considéré comme banal. Le mauvais dormeur sollicitait son médecin pour l’obtention de la pilule magique, narcoleptique qui lui effaçait l’insomnie répétée lui empoisonnant l’existence.

Bilan Santé RAICE : Passer d’un état de patient à un état d’acteur de sa vie

Bilan Santé RAICE : Passer d’un état de patient à un état d’acteur de sa vie

Passer d’un état de patient à un état d’acteur de sa vie, c’est parfois se faire aider par un passeur. Toute personne peut bénéficier de l’entretien RAICE. Il en est ainsi des personnes souffrantes, leur permettant d’exprimer leur plainte, ou un problème à résoudre. C’est un moment privilégié, un moment pour eux ! et que pour eux !

Il peut s’agir d’un patient en voie de convalescence qui a besoin d’un RELAI, après avoir été soigné, par de multiples intervenants soignants, d’une maladie toujours invalidante à quelque degré que ce soit. Cette maladie qui se chronicisant à un impact sur son corps, son esprit, ses équilibres, ses relations à l’autre et des conséquences sociales individuelles et collectives : Directement envers sa famille, et ses proches, dans son milieu de travail où absentéisme et démotivation le relégueront encore plus hors du monde.

Physiologie des troubles musculo-squelettiques (TMS) – Partie 1/2

Physiologie des troubles musculo-squelettiques (TMS) – Partie 1/2

Dans le monde du travail, ces troubles proviennent, notamment, de mauvaises postures au cours d’un effort physique important ou d’une posture prolongée, de gestes répétitifs, d’un équilibre instable. On les distingue des RPS, risques psycho-sociaux, qui sont les risques encourus face à une défaillance psychique, perte du contrôle de soi ou de ses émotions, manque de concentration et fatigue.
Quelles sont les éléments, dans le corps humain, impliqués dans ces troubles ?

Psychomotricité et confiance en soi

Psychomotricité et confiance en soi

L’espace est une notion ayant plusieurs sens en fonction de la discipline et du contexte (l’espace géographique, l’espace en astronomie, l’espace psychique en psychologie…). 

Communément, l’espace est un lieu approximativement défini où peut se situer quelque chose. La notion de temps y est souvent rattachée (espace-temps)

En psychomotricité, la notion d’espace fait écho à la conscience que l’individu possède de son environnement et comment il s’y organise.
Être en mesure de se représenter et de concevoir l’espace est une compétence qui découle de l’expérience du corps, point de départ de la psychomotricité :

Addiction et sommeil : des interactions bidirectionnelles

Addiction et sommeil : des interactions bidirectionnelles

Aujourd’hui le manque de sommeil devient une problématique majeure dans notre civilisation.
En effet, nos modes de vie sollicitant et effervescent mettent de plus en plus à mal la qualité et la durée de notre sommeil. Pourtant le sommeil est un facteur régénérateur d’énergie parmi les 3 grandes sources dont dispose l’organisme d’un point de vue biologique (respiration, sommeil, alimentation), s’en priver d’une ou en partie aura inévitablement des conséquences sur notre santé globale. La qualité et la quantité de sommeil sont des facteurs faisant partie d’un ensemble de déterminants de la santé.
Le sommeil joue un rôle dans la protection de notre état de santé, de bien-être et d’équilibre. A défaut, les troubles du sommeil entraînent des conséquences sur le physique et le psychique de l’organisme. Par constat scientifique, les personnes concernées par ces troubles du sommeil ont une facilité à développer des tendances addictives, soit stimulantes, soit hypnotiques sans pour autant avoir la conscience des effets délétères de ce type de comportement.